musique logo

assoc   aides   evenements   concert   commandes   actualites   liens   telecharger
agenda par compositeur par lieu par formation par festival
Accueil > Concerts soutenus > par compositeur > Krystof Maratka recherche ok

Prochains concerts avec des œuvres de Krystof Maratka

samedi 2 juin 2018 à Beauvais (60) - MUDO-Musée de l'Oise - 21h00

Max Bruch  kol nidrei, adagio sur des mélodies juives pour violoncelle et orchestre op 47
Astor Piazzolla  armageddon
Django Reinhardt  rythme futur
Krystof Maratka  csardas n° 3, pour violon (ou violoncelle) et piano, transcription d'après des thèmes de milena dolinova(version pour violoncelle et contrebasse)
Samuel Strouk  yiddish, pour violoncelle et accordéon
Samuel Strouk  green b, pour clarinette basse, violoncelle, contrebasse et guitare
Anonyme  musique traditionnelle roumaine
Anonyme  musique traditionnelle hongroise
Jérémie Arranger (contrebasse) , Adrien Moignard (guitare) , François Salque (violoncelle) , Samuel Strouk (guitare)

lundi 6 août 2018 (lieu à préciser) - 20h00

Astor Piazzolla  five tango sensations, pour bandonéon et orchestre à cordes(version pour accordéon et quatuor à cordes)
Joseph Haydn  quatuor à cordes n° 67 en ré majeur op 64 n° 5 «l’alouette»
Krystof Maratka  arboretum du temps, pour quatuor à cordes et clarinette[création]
Étienne Cardoze (violoncelle) , Aurélie Deschamps (alto) , Aude Giuliano (accordéon) , Nicolas Miribel (violon) , Pablo Schatzman (violon) , Claire Voisin (clarinette)

mercredi 8 août 2018 à Villelongue-dels-Monts (66) - Prieuré Santa Maria del Vilar - 20h00

Astor Piazzolla  five tango sensations, pour bandonéon et orchestre à cordes(version pour accordéon et quatuor à cordes)
Joseph Haydn  quatuor à cordes n° 67 en ré majeur op 64 n° 5 «l’alouette»
Krystof Maratka  arboretum du temps, pour quatuor à cordes et clarinette
Étienne Cardoze (violoncelle) , Aurélie Deschamps (alto) , Aude Giuliano (accordéon) , Nicolas Miribel (violon) , Pablo Schatzman (violon) , Claire Voisin (clarinette)

vendredi 10 août 2018 à Villelongue-dels-Monts (66)

Krystof Maratka  dolmen, pour violoncelle
Franco Donatoni  clair, deux pièces pour clarinette seule
Wolfgang Amadeus Mozart  divertissement pour cordes k 136
Aurélie Deschamps (alto) , Mélody Giot (violoncelle) , Nicolas Miribel (violon) , Nicolas Nageotte (clarinette) , Pablo Schatzman (violon)

samedi 11 août 2018 à Villelongue-dels-Monts (66) - 11h00

Astor Piazzolla  five tango sensations, pour bandonéon et orchestre à cordes
Joseph Haydn  quatuor à cordes n° 67 en ré majeur op 64 n° 5 «l’alouette»
Krystof Maratka  arboretum du temps, pour quatuor à cordes et clarinette
Étienne Cardoze (violoncelle) , Aurélie Deschamps (alto) , Aude Giuliano (accordéon) , Nicolas Miribel (violon) , Pablo Schatzman (violon) , Claire Voisin (clarinette)

samedi 11 août 2018 à Villelongue-dels-Monts (66) - 23h59

Krystof Maratka  dolmen, pour violoncelle
Franco Donatoni  clair, deux pièces pour clarinette seule
Wolfgang Amadeus Mozart  divertissement pour cordes k 136
Aurélie Deschamps (alto) , Mélody Giot (violoncelle) , Nicolas Miribel (violon) , Nicolas Nageotte (clarinette) , Pablo Schatzman (violon)

 

Krystof Maratka

« Espace » et « ailleurs » sont des mots-clefs pour accéder au monde poétique de Krystof Maratka. « Espace » comme une distance d’ici et de maintenant vers un « ailleurs » quelque part au-delà.
Dès son arrivé en France en 1994, le compositeur tchèque Krystof Maratka, né à Prague en 1972, musiciens, ensembles, orchestres et festivals internationaux, il poursuit l‘élaboration de ses œuvres qui reflétent sa passion pour les musiques traditionnelles du monde, la naissance du langage chez l’Homme, l’art préhistorique et les instruments de musique du Paléolithique (Vabeni, rituel des fossiles préhistoriques de l’Homme), mais aussi pour les univers plus intimes, aux accents plus personnels, du rêve, de la contemplation et de la mémoire. Ces composantes sont tissées dans ses compositions, parfois sous la forme d’allégories, évoquant une enfance vécue dans un pays totalitaire. En 2010, la Tribune Internationale des Compositeurs de l’Unesco, chargée de promouvoir la création contemporaine dans la musique par l'intermédiaire de la radio, sélectionne Zverohra (Jeux de bêtes). Auparavant, en 2007, Krystof Maratka a remporté le Grand Prix du Festival du Printemps de Shanghai avec Chant G'hai, œuvre interprétée en 2008 par l'Orchestre National de France au Festival Présences puis, en mai 2010, par l'Orchestre Philharmonique de Radio France lors de l'Exposition Universelle de Shanghai.
Compositeur reconnu internationalement, Krystof Maratka est invité régulièrement au Festival Pablo Casals de Prades, au Tansman Festival de Lodz  (Pologne), au Festival du Printemps de Prague et dans de prestigieuses salles de concerts françaises et étrangères. De nombreuses institutions lui commandent des œuvres, parmi lesquelles figurent Le Livre des cendres, quatuor à cordes in memoriam Z.M. commandé par le Quatuor Prazak, Praharphona, concerto pour harpe et orchestre, commandé et crée par l’Orchestre Symphonique de Kiel (Allemagne), Mélopa pour clavecin dédiée à Élisabeth Chojnacka, ainsi qu’une nouvelle œuvre par l'Ensemble Klangforum Wien dont la création est prévue au Festival de Donaueschingen en octobre 2014. Dans son parcours de créateur, la direction d’orchestre occupe une place importante et cette activité conduit Kryštof Mařatka à se produire en tant que compositeur et chef d’orchestre avec de nombreuses formations symphoniques (Sinfonia Varsovia, Toronto Symphony Orchestra, Orchestre Colonne…).
Lauréat du Prix Pierre Cardin (Académie des Beaux-Arts), Krystof Maratka a plusieurs œuvres enregistrées ; sa discographie éditée par Lyrinx, Arion (Luminarium concerto pour clarinette ;  Astrophonia, concerto pour alto) et Dux a reçu le Prix l'Académie Charles Cros. Ses œuvres sont éditées aux Éditions Jobert (Paris).

Œuvres commandées par
musique nouvelle en liberté

> druhopisy, pour orchestre (2012)
Créée le : 26/11/2013
Orchestre Colonne, direction Krystof Maratka
Paris, Salle Gaveau
> la t-riomphante, d’après rameau, pour piano (2001)
Créée le : 21/10/2001
Alexandre Tharaud, piano
Rouen
Hommage à Rameau
> dumka karélienne, pour flûte et orchestre (1997)
Créée le : 19/11/1997
Orchestre Colonne, direction Emmanuel Joël / Patrick Gallois, flûte
Paris, Salle Pleyel
Paris de la musique

 

(c) musique nouvelle en liberté 2010 - Mentions légales - Contact - Plan du site