musique logo

FORMATIONS MUSICALES

la date limite de dépôt des demandes pour la saison 2019-2020
est fixée au vendredi 28 juin 2019

-> accéder au formulaire de demande d'aide en ligne

assoc   aides   evenements   concert   commandes   actualites   liens   telecharger
agenda par compositeur par lieu par formation par festival
Accueil > Concerts soutenus > par compositeur > François-Bernard Mâche recherche ok

Prochains concerts avec des œuvres de François-Bernard Mâche

jeudi 1er août 2019 à La Grave (05) - Église - 17h00

Régis Campo  le pic-vert, pour piccolo et piano
Olivier Messiaen  le merle noir, pour flûte et piano
Michaël Levinas  arsis et thésis, ou la chanson du souffle, pour flûte basse en ut sonorisée
Michaël Levinas  froissements d’ailes, pour flûte seule
Michaël Levinas  études sur un piano espace
Tristan Murail  le fou à pattes bleues, pour flûte et piano
Olivier Messiaen  le courlis cendré
François-Bernard Mâche  sopiana, pour flûte, piano et bande magnétique
Commande des Jeunesses musicales de Hongrie
Anne Cartel (flûte) , Marie Vermeulin (piano)

 

François-Bernard Mâche

Né en 1935 à Clermont-Ferrand dans une famille de musiciens depuis trois générations, François-Bernard Mâche a durant toute sa vie mené parallèlement deux carrières, universitaire et musicale. Outre ses études à l’École Normale Supérieure de la rue d’Ulm, il participe à la création du Groupe de Recherches Musicales de Pierre Schaeffer, étudie dans la classe d’Olivier Messiaen au Conservatoire de Paris, est reçu au concours de l’Agrégation de Lettres classiques en 1958, et obtient un Doctorat d’État de musicologie en 1980. Parallèlement à une intense activité d’écrivain, avec des articles de critique au Mercure de France et à la NRF, des traductions de grec moderne, et plusieurs ouvrages de réflexion, il poursuit une carrière internationale de compositeur. Parmi les multiples explorations esthétiques auxquelles il s’est intéressé figurent les modèles linguistiques (exploitation du potentiel musical de diverses langues rares ou éteintes), la curiosité pour les cultures musicales lointaines ou encore l’emploi de sons bruts enregistrés, qui l’ont fait définir comme chef de file d’une esthétique dite « naturaliste ». Il a été élu à l'Académie des Beaux-Arts de l'Institut de France en 2002 au fauteuil de Iannis Xenakis.

Œuvres commandées par
musique nouvelle en liberté

> les arcadiennes op 92 - hommage à couperin, pour piano (2008)
Créée le : 24/05/2008
Alexandre Tharaud, piano
Paris, Théâtre de la Ville
Hommage à Couperin

 

(c) musique nouvelle en liberté 2010 - Mentions légales - Contact - Plan du site